72 000 Réunionnais de plus sous Linux


[large]72 000 Réunionnais de plus sous Linux[/large]
Posté le jeudi 19 août 2010

Le nombre de connexions via des machines Linux devrait progresser sur les sites réunionnais. Tant mieux.

Le temps ou Linux était réservé aux geeks semble définitivement révolu, puisque tous les lycéens réunionnais recevront un portable équipé du système d’exploitation libre. Un avis d’appel à la concurrence publié le 18 août prévoit en effet la personnalisation d’une distribution linux pour le conseil régional de la Réunion. Les délais sont courts, la date d’octobre est avancée pour la livraison des premières machines.

Tous les élèves de seconde seront équipés dès cette année. A raison de 18 000 par an, nous aurons donc 72 000 pc sous Linux dans la nature d’ici quatre ans. Un petit pas pour le lycéen, mais un grand pas pour le pingouin. (J’espère juste que l’OS ne sera pas trop bridé et qu’on laissera un peu de liberté aux kids, le contraire serait le meilleur moyen pour que les portables prennent la poussière et que ce beau projet ne soit pas aussi utile qu’il pourrait l’être.)

Jusqu’ici les visiteurs réunionnais sous Linux sur les sites que je gère représente 1%. Il va sans doute bondir, les amateurs de stats se frottent déjà les mains, pour le coup on va savoir ce que lisent réellement les lycéens avec, ironiquement, la variable la moins utilisée habituellement dans l’analyse de stats : l’OS.

Voilà assurément une bonne nouvelle. D’abord parce que Linux est un OS sympa qui regorge de petits progs educatifs bien faits (surtout dans KDE), mais surtout on échappe à un tsunami de netbooks sous XP. L’idée faisait cauchemarder quelques créateurs de site locaux : si tous les lycéens récupéraient une de ces machines cheap avec IE7, il aurait fallu des années pour d’en débarrasser. Merci le pingouin.

Là pour le coup, le nombre d’utilisateurs de GNU/Linux va vite augmenter sur l’île.
Par contre, et sans même parler de bridage, j’espère qu’une présentation même rapide sera proposée à chaque nouvel utilisateur. Ça peut être utile de bien expliquer les différences avec d’autres OS proprio plus connu et les avantage de cet environnement. Ce serait d’autant plus pertinent que l’adoption du pingouin n’est pas un choix de l’utilisateur final.

Ceci dit, à la guerre comme à la guerre. Il faut bien des actions comme celle là pour briser un monopole et pour surtout partir sur de bonnes bases.

D’abord parce que Linux est un OS sympa qui regorge de petits progs educatifs bien faits (surtout dans KDE), mais surtout on échappe à un tsunami de netbooks sous XP. L’idée faisait cauchemarder quelques créateurs de site locaux : si tous les lycéens récupéraient une de ces machines cheap avec IE7, il aurait fallu des années pour d’en débarrasser. Merci le pingouin.
Je ne vois pas bien quel est le problème soulevé. Il faut espérer que nombre de ces machines ne se retrouvent pas ... rapidement sous Windows XP voire Windows 7, plus ou moins "officiels"...
Il faut espérer que nombre de ces machines ne se retrouvent pas ... rapidement sous Windows XP voire Windows 7, plus ou moins "officiels"...
Ce serait le monde à l'envers si j'ose dire :rolleyes: ...

— Fred —

En fait, j’en reviens un peu. Alors bien entendu, c’est cool qu’il y ai du GNU/Linux dedans (ça change). Mais quand même, plus j’y pense et plus je me dis que la démarche ne va pas du tout dans le sens de la liberté de l’utilisateur, au contraire. Un utilisateur qui n’a pas le pouvoir d’administrer sa machine n’est pas plus libre sous GNU/Linux que sous windows. Dans ces conditions, on ne peux pas dire non plus que la machine lui appartient réellement.

Et le respect de la GPL dans tout ça (ou d’autres licences libres) ? Puisque la machine appartiendra à l’élève, peut-on restreindre sa capacité à exécuter, étudier, modifier et redistribuer n’importe quel logiciel sujet à une licence libre ?

Reste à voir si ces mots de passe seront donnés en fin de période d’utilisation pédagogique.

Quand j’y pense, papier + crayon, ça me suffisait généralement à l’école. Je serais étonné que ça ai changé à ce point depuis dix ans que j’ai quitté les bancs de l’école.

J’aurais trouvé la démarche cohérente si elle n’avait concerné que les machines propres aux établissements. Là c’est clair, l’outil pédagogique est la propriété de l’établissement et il a pleinement la main dessus. De plus, le parc est plus facile à gérer : moins de machines, moins de diversité, on groupe plus facilement les achats (ce qui revenu à une seule machine fait baisser son prix), l’intérêt des portables est moindre. L’élève utilise l’outil, point barre.

— Fred —

Fred, tu fais confiance à des élèves pour ne pas trifouiller le système (/boot, /dev, /etc …) et ne pas installer un vieil XP tombé d’un camion ?
Pourquoi ne pas supprimer les surveillants, CPE et autres inutiles aux élèves ?:lol::lol::lol:

Certes, tu as raison sur le fond. Mais arrêtons l’angélisme, il ne réveille que les démons.:confused:

Je ne suis pas dupe mais bon, je doute finalement de l’intérêt de la chose si les utilisateurs se sentent bridés sur “leur propre machine” par exemple. Qu’un élève trifouille dans le système de sa machine, ça ne me choque pas. J’aurais même tendance à dire que c’est très bien la curiosité :cool: .

...un vieil XP...
C'est un pléonasme ça :lol: !

— Fred —