Comment installer un ficheir .tar.gz (gz2) ?

j’ai 2 archives en . tar et je voudrai savoir comment les installer via le terminal :wink:

Bah ça dépend, elles contiennent quoi oO ?

des jeux :wink:

y a 1 .tar.gz et 1 .tar.gz2

Bah extrais-les puis lis le readme, qui t’explique en général qu’il faut faire :

[code]$ cd dossierdujeu
$ ./configure
$ make

make install[/code]

As tu installer rox-filer ???

Si ce n’est le cas, essay, c’est normalement dans les dépots :wink:

Bah de toute façon sous Ubuntu on a file-roller de base, pas besoin d’installer rox-filer en plus ;).

Clic droit -> Extraire puis les 4 lignes de commande que je t’ai données.

sieben > pour que tout soit bien clair, en général quand on récupère un “paquet” en .tar.gz, il s’agit du code source du programme. Il faut alors souvent le compiler (si ce n’est pas dans un langage interprété), mais comme t’indique AddiKT1ve il y a presque toujours une méthode particulière pour compiler une source. Donc il faut TOUJOURS commencer par lire la doc comprise dans l’archive, en général sous forme de fichier README. Là ils t’expliqueront exactement la démarche à suivre.

L’exemple d’AddiKT1ve est typique d’un programme en C/C++, décrit par un makefile. Le makefile est un fichier texte décrivant les étapes de compilation d’un code source. En gros tu lances le make, et le make fait tout seul les bonnes opérations de compilation (souvent en testant ton système).

Fais bien attention à l’endroit où tu fais ces opérations, certains makefile sont assez cochonnou, donc prévois avant un endroit où ça mettra pas le brin.

EDITH : j’oubliais l’essentiel : en général avec un programme à compiler, ne t’attends pas à le voir dans ton gestionnaire de paquets ensuite. Quand tu le compiles, il est dans l’ordi, point. Du coup tu peux aussi avoir des surprises à compiler n’importe quoi n’importe comment dans un système géré par des paquets…

Voir la compilation ici :
http://www.linuxquimper.org/forum/viewtopic.php?id=185
et le ‹ make › au cours n° 4.

TOUT programme compilé par soi-même échappe en effet au système de gestion des paquets, que ce soit celui de Debian ou celui de Mandriva +++.
Au cas où ce programme apparaîtrait ensuite dans le gestionnaire de paquets, vérifier si le Makefile du paquet contient un ‹ uninstall ›, afin de supprimer proprement cette compilation perso, ensuite seulement mettre la version ‹ paquet ›.

ok merci beaucoup, je vous mettrai le “read me” ce soir pcq j’avais pas capté grand chose de ce qui s’y racontais ^^’ … aie non pas tapper

au besoin fais une copie du readme ici, ou au moins une partie, si tu ne comprends pas tout…

Le README, le README, le README, le README, le README !!
:smiley:

C’est comment le nom de l’application sinon ? :stuck_out_tongue:

c’est Autéria

ok merci beaucoup, je vous mettrai le "read me" ce soir pcq j'avais pas capté grand chose de ce qui s'y racontais
Claude Allègre fut un ministre de l'éducation nationale contesté. Normal, il avait deux tares : il était intelligent et pas "politiquement correct", il disait des choses dérangeantes sans les envelopper dans une rhétorique lénifiante.

Il a même osé dire : « L’anglais ? Mais ce n’est pas une langue étrangère, ce sont les autres… »
C’est pénible, mais en informatique on n’échappe pas à une connaissance minimale, voire plutôt maximale de cette langue.
Ensuite, mais ensuite seulement, il faut aussi comprendre ce qui est dit dans un ReadMe.

^^' ... aie non pas tapper
J'aurais plutôt pris frapper pour avoir deux 'p', car taper n'en a qu'un...

Restons sur l’important : ici on fait de l’aide Linux gracieusement, c’est à dire dans les deux nuances de sens de cet adjectif : gratuitement et avec humour.

C’est un jeu livré en binaire qui s’installe en 30s après le téléchargement. Le seul problème que peut rencontrer un débutant c’est l’installation des dépendances car c’est compilé en statique et ca utilise ldopen pour le charment dynamique.

Le README :

[code]A u t e r i a L i n u x C l i e n t

This is the Auteria beta release 1.7 compatible binary build with following changes:

This file includes:

  • auteria_shader.bin
  • auteria.bin
  • README

You need the following libs:

Minimum System Requirements:

  • CPU: Intel Pentium 3 1000Mhz or equivalent AMD cpu.
  • Graphic: Nvidia GeForce 3 Ti 200 or equivalent ATI graphic adapter
    Shader Versions needs Pixel shader 2.0 or better.
  • Ram: 512MB

It is important that you have a 3D OpenGL driver for your graphic adapter installed to play Auteria.

Installation:

  • Check if you computer has the Minimum System Requirements.
  • Read and accept the End User License Agreement http://auteria.com/?c=license
  • Read and accept the Game rules: http://auteria.com/?c=gamerule
  • Install the requiered libaries
  • Download the game content zip file (called “Download for Windows”)
    and extract it to ~/auteria for example
  • copy the including auteria.bin or auteria_shader.bin to ~/auteria
  • make the binary file executable For example: chmod 755 ~/auteria/auteria.bin
  • change directory to ~/auteria and type ./auteria.bin to start the game.

Issues and general remarks:

1.) Keyboard mapping problem on non english keymap:
call: setxkbmap us -model pc102

in console or in your start shell script before launching auteria.
You can use all keys then but in english layout of course.
see also: http://forum.auteria.com/viewtopic.php?t=155

2.) param: -chdir
Can be used to tell the binary where its installation path is while calling from a other path.

3.) param: -dsleep
Reduce the load of your auteria client, doing a sleep(0) every cycle. On my Athlon 1200 it reduced the cpu load from 99% to about 70% and i didnt notice any disadvantages so far.

4.) Some words about autoupdate and config:
In an early version the client saved all settings to the users home directory ~/.auteria . Since i added the autoupdater this feature is removed. When running the client it need full read/write access to its subdirectories in order to become full functionally. So you can a.) put the game under your homedirectory and give it the +rw of your username. Or b.) if you dont trust what the client does and you are afraid of other files using your userid. Simply add a new user like “auteria” which have no other rights on the auteria directory. You can now execute the game using this userid with su.

5.) Reducing cpu load:
http://forum.auteria.com/viewtopic.php?t=427[/code]
Pas été plus loin, faut s’enregistrer pour jouer.

Ce que sieben à téléchargé :

[code]Download for Windows.

Extract this file with your favorite Archiver (for example 7-Zip) and start the auteria.exe from there.

You can download the experimental i386 linux binary :
auteria_rel1.7.tar.bz2 MD5 = e81346cbf508ae43759693b7f3399d10.
You need also the content from the previous download link.You need the following libs: SDL version 1.2 or newer, Mesa3d 3.4 or newer, OpenAL runtime, libvorbis and libtheora and an 3D OpenGL graphic driver installed.
Please read the included README file for more informations.[/code]

^^' ... aie non pas tapper
J'aurais plutôt pris frapper pour avoir deux 'p', car taper n'en a qu'un...
non non 2 "P" a "tapper" car on ne tape jamais qu'une fois dans ces cas là ;)

Cf le post de saitMoh : donc je dézip, je m’enregistre pusi je lance ethop c’est darty ^^’

C’est encore plus tordu que je pensais ! Faut dire qu’avec une version Wintruc « adaptée » à Linux de cette façon, ça ne pouvait pas être trivial comme installation.
Nous sommes loin du trio :
./configure
make
make install,
après un désarchivage tar xvf prog.tar.gz

Toutes les installations ne sont pas toujours simples :frowning: mais heureusement les installeurs progressent avec le temps. En cherchant bien on trouve facilement des jeux, allons disons pas trop zarbis dans la mise en place —) http://www.infothema.fr/forum/index.php?topic=64.0

Ma dernière surprise : le portage de Duke Nukem 3D sous ubuntu 7.10 (Eduke32 avec son mode build).

Deux archives .deb et hop détection par le système… :slight_smile: