Cuba libre

Non, il ne s’agit pas d’un punch, mais bien de logiciels libres.

Par suite de l’embargo américain sur les produits à destination de Cuba, Windows n’y existe guère que piraté (les pirates des Caraïbes ont frappé !) et pas à jour.
De plus les autorités cubaines craignent les ‘portes dérobées’ dans ces logiciels Microsoft.

Aussi Cuba souhaite développer un logiciel local, libre et sûr : Nova, variété semble t-il de Linux Suse.

http://www.lesnumeriques.com/news_id-7679.html

Ce serait Gentoo ici :
http://www.lemagit.fr/article/linux-os-open-source/2505/1/nova-cuba-developpe-son-propre-linux/

« L’OS doit ainsi apporter une alternative à la sphère Microsoft que Cuba estime, d’abord bien trop américain, mais également peu fiable. »
« Cuba affirme que 20 % des postes de l’île, essentiellement dans l’administration, sont déjà équipés d’OS Linux. Nova devrait ainsi porter ce taux à plus 50 % d’ici à 5 ans, a expliqué Hector Rodriguez, doyen de l’école du Logiciel libre de l’Université des Sciences de l’information de Cuba, à Reuters. »
« Nova était en développement depuis 2007, après le passage dans l’île de Richard Stallman, pape de la Free Software Fondation. »

http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39387101,00.htm
« C’est à la conférence annuelle sur les communications et technologies qui s’est déroulée cette semaine à la Havane qu’a été officiellement présentée la première distribution Linux de conception cubaine.
Baptisée « Nova », cette distribution se base sur Gentoo et a été réalisée par l’Univesité des Sciences de l’informatique (*) sous l’égide du gouvernement cubain, dont la volonté était de mettre au point un système d’exploitation affranchi des modèles des logiciels propriétaires, en particulier de ceux de Microsoft. Pour le ministre des Communications Ramiro Valdes « avoir un contrôle plus grand sur les processus informatiques est une question essentielle » pour Cuba.
Comme le signale l’agence Reuters, la vente de PC n’est officiellement permise que depuis un an à Cuba, et seules 20 % des machines vendues sont équipées de Linux. »

Vingt pour cent ! Quelle proportion en France ???

http://www.silicon.fr/fr/news/2009/02/12/cuba_dispose_de_son_propre_os_linux

http://www.journaldunet.com/solutions/breve/36141/cuba-lance-une-distribution-linux.shtml
« Pour l’état cubain, le recours aux systèmes de Microsoft représente une menace potentielle. Raison invoquée : les agences de renseignement américaines ont accès aux codes sources des produits de l’éditeur, selon la Havane. L’usage d’un Linux légalisé facilitera en outre la mise à niveau des machines. »
Tux cubain chez Gizmodo

Prochaine install party de Linux Quimper aura-t-elle lieu à la Havane ?
Viva révolutionne :cool:

Cuba est une dictature, faut-il le rappeler ?

C’est là le point amusant --si l’on peut dire-- de cette nouvelle, point que j’ai plus ou moins sous-entendu : Cuba se « convertit » à Linux par nécessité, certes, mais aussi par peur que les pitoyables secrets de cette république bananière (au sens propre ici) soient découverts par les portes secrètes des logiciels Microsoft.
Il y aurait plus simple : un pare-feu contrôle ce qui SORT de l’ordinateur, et pas seulement ce qui entre. Ce logiciel est bien plus simple à développer que toute une ‹ distribution ›.
Mais à chacun ses peurs et sa névrose…