Linux Quimper

DFlinux + Les cahiers du débutant = Debian sans se prendre la tête

Bonjour :slight_smile:

Je crois qu’il n’y avait pas de fil ici pour parler de ce beau projet né de la suite de la distribution Handy Linux.

Pour ceux qui ne la connaissaient pas, Handy Linux était donc un dérivé de Debian pour débutants et séniors, avec une communauté indépendante. Et celle-ci a choisi de se rapprocher de la maison mère l’été dernier : http://blog.handylinux.org/article249/handylinux-devient-dflinux-pour-grandir-encore-et-toucher-encore-plus-de-novices

Et voici où ça en est aujourd’hui :

  • - DF-Linux
    C’est la suite de Handy Linux. une Debian pour débutants avec tous les logiciels et la documentation pour une utilisation immédiate (bureau XFCE choisi par défaut pour le moment).
    Quelles différences à part le nom ? Ce n’est plus un fork. Le développement reste le plus fidèle possible à Debian. DFlinux n’apporte que quelques petits outils, et est surtout utilisable “out of the box” comme le sont Ubuntu et ses dérivés :slight_smile:

  • - Les cahiers du débutant
    Un manuel illustré pour débuter sereinement sur Debian, même en ayant aucune connaissance. Un bon support pour débuter sans se noyer dans les documentations :wink:

  • - Debian-Facile
    La communauté a choisi de rejoindre Debian-Facile, mais le support peut désormais être apporté sur n’importe quel forum Debian grâce à la disparition du fork. :slight_smile:
    Le fil qui parle du projet : https://debian-facile.org/viewtopic.php?id=15698

Bref, une bonne nouvelle pour les néophytes et les propriétaires de vieux PC !
Et un bon outil à utiliser lors des install parties pour donner un système clé en main et sa documentation intégrée :smiley:

super , on en a causé sur un fil de discussion mais c’ était un peu brouillon . :slight_smile:
tu as apporté de la clarté pour ceux qui voudraient se renseigner . Quant aux install , Fanch a téléchargé l’ image sur Bilig si je ne me trompe pas ,pour les ordis qui ne veulent pas prendre les clés :slight_smile:

Le virage de stretch arrive au passage, et l’iso DF est déjà presque finie (manque un petit truc au niveau du bootloader/efi me semble, qui devrait être réglé à la sortie officielle de debian en mi-juin, donc à partir de là DF stretch devrait être up).

Pour celle-là il y aura encore moins de trucs “fait maison” par DF, Arpinux essaye de rester le plus proche possible d’une debian et de ne rien modifier si des paquets standards conviennent, y aura même pas de repo personnalisé à priori (l’idée est vraiment de ne pas être une distribution, vraiment juste une “debian prête à l’utilisation pour les novices” - et pouvoir profiter du supports debian sans qu’on te dise “c’est pas debian” - ce qui je pense est plutôt pas bête sur le long terme niveau support et simplicité).

J’ai traîné un peu sur le git du projet, c’est vraiment tentant de faire sa propre iso quand on comprend comment c’est façonné ; ce n’est vraiment pas la mer à boire en fait :o

J’ai traîné un peu sur le git du projet, c’est vraiment tentant de faire sa propre iso quand on comprend comment c’est façonné ; ce n’est vraiment pas la mer à boire en fait :o
[/quote]
ça dépend pour qui ! :smiley: c’ est pas pour rien que je n’ ai même pas approché du Git :slight_smile:

Bonne nouvelle si cette ISO a son utilité ici aussi !
Je ne suis pas un crack, loin de là (Découverte de Linux en 2013 via Ubuntu) et je me ferai probablement ma propre ISO tôt ou tard avec le tuto d’arpinux et son aide si besoin :slight_smile:

Pour les PC qui ne veulent pas des clés USB sinon, titre 3.1 ici :slight_smile: (Tuto rapide Plop boot manager) https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=1805481

Créer son iso est-ce plus souple que, comme moi, d’utiliser VMWare pour créer des machines virtuelles que je récupère avec Clonezilla et les images créées peuvent être installées sur n’importe quel ordi toujours avec Clonezilla

La question est déjà trop pointue pour moi :stuck_out_tongue:
Avec l’ISO, on a la session live et le vrai programme d’installation (Création de l’utilisateur, choix de la langue et du clavier, choix du partitionnement, installation du Grub, possibilité de dual-boot…)
Tandis que j’imagine que CloneZilla s’utilise surtout pour installer en simple boot sur une machine sans tests préalables ?

J’utilise uniquement le simple boot mais Clonezilla permet de cloner une partition donc de faire du double boot mais il faut créer les partitions avant

Ben ça dépend. Globalement c’est surtout que c’est plus élégant comme approche (on voit mieux ce qui a été modifié, plusieurs personnes peuvent y contribuer conjointement pourvu que ce soit sur git…), mais c’est vrai que ta solution est au moins aussi rapide à installer, et clairement plus rapide à construire ; cela dit ça en fait assez automatiquement un projet solo. C’est le plus gros “désavantage” que je vois dans ta méthode.

Cela dit, je me rend compte que l’intêret est limité maintenant que je le dis. Ça présuposerai d’avoir quelques personnes relativement callés en admin-sys qui veulent bien se casse le cul pendant quelques mois à donner un résultat assez similaire à ce que tu fais déjà très bien tout seul en un sens >.>

En fait je ne connaissais pas ta méthode, je comprends mieux, ma méthode avec virtualbox et dd m’ont l’air vachement plus chronophages ^^’

La méthode avec VMWare et Clonezilla, utilisée depuis 2009 pour cloner les ordinateurs redistribués du centre des Abeilles, a fait l’objet d’échange sur le wiki de Linux Quimper qui s’apparente à un travail collaboratif
https://linuxquimper.org/wiki/doku.php#configuration_des_ordinateurs_sous_differentes_distributions