Linux Quimper

Inquiétante enquête au New York Times : 12 millions de smartphones, 50

…Anonymiser les déplacement de quelqu’un pendant un an, c’est… Ahhm. Comment dire ? Parfois on se demande s’il faut en rire ou en pleurer ? é_è

En tous cas ça ne m’étonne pas le moins du monde qu’ils utilisent ce qu’ils collectent. Tout utilisateur de smartphone (et même de dumbphone) donne sa géolocalisation tant qu’il a pas retiré sa batterie ou ne s’est pas séparé de son téléphone. C’est pas mal niveau épée de Damoclès - pour soi-même et tous ceux qu’on croise et qui ont aussi un mouchard similaire.

Mheu non, d’où tu tiens ça ?!

Zimermann (fr) : https://gnuw.arzinfo.pw/permalink/10-2019/2015-11-rage_against_the_machine-2-puce_baseband.mp3
Stallman (en) : https://gnuw.arzinfo.pw/permalink/10-2019/extract-portable_phones.mp3

Ahm. Cela dit zimermann répond un peu à côté (sur la confiance hardware seulement). Le fait est que les tours GSM par triangulation savent te géolocaliser h24, sinon comment recevoir des appels ?

En fait, je cherche un doc, une preuve permettant de dire : « On peut communiquer ou recevoir des données d’un smartphone éteint ».
Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Un téléphone éteint ne communique pas. (sauf cas spécifiques de certains téléphones fait pour ça).

Par contre, je suis d’accord que rien n’empêche à un constructeur de programmer certains composants hard pour envoyer des données, même le téléphone éteint. Ça n’a jamais été vu à ce jour.

(Pour recevoir des appels, il faut que le téléphone soit allumé, ou en veille ; pas éteint).

Ben personnellement c’est simple à voir sur mon téléphone :

  • Téléphone éteint : je m’appelle, répondeur directement
  • Téléphone sans batterie (ou dans une gaine isolante) : je m’appelle, « silence pendant 30 seconde » - répondeur.

C’était un problème d’ailleurs. Du coup plutôt que de retirer la batterie je le laisse à la maison, sinon mes clients laissaient pas de message.

J’ai qu’une explication face à ce comportement : éteint c’est pas vraiment éteint. Je vais refaire le test de suite, mon test date déjà de quelques années >.>

EDIT : nope j’arrive pas à reproduir, ça n’avait probablement rien à voir - cool que je me sois trompé ! (même si je comprend pas trop d’où venait ma confusion du coup, un glitch temporaire de free au mauvais moment ? é_è -

Si t’arrives à reproduire ça, je suis intéressé pour voir si le téléphone émet quelque chose à ce moment là avec un analyseur multi-bandes. (Genre à une install/Fran6) :wink:

Pour le test que tu as fait, il peut s’expliquer facilement si tu as retiré la batterie sans arrêter le GMS :

  • Téléphone éteint (via le menu arrêt du téléphone) : le GSM a émit une de sortie du réseau GSM, un nouvel appel est immédiatement renvoyé vers le répondeur car le GSM n’est pas connu du réseau.
  • Téléphone éteint (en retirant la batterie directement ou l’isolant du réseau) Le téléphone était annoncé sur le réseau, et le reste un bon moment sur la même antenne (même si il n’y a aucune communication). En lançant un nouvel appel, le réseau tente de le joindre ce qui aboutera à un timeout ; d’où le délai.

Ahem, vu que j’arrive pas à répliquer c’est moyen intéressant du coup. (et j’ai essayé en retirant la batterie « brutalement », je n’ai plus ces moments de « blanc ». Bizarre (sauf si le telephone est capable d’envoyer son message « going offline » au dernier moment quand il se fait débrancher ?). Faudrait que j’essaie en le mettant dans un étui isolant, à l’époque je trouvais que c’était une meilleur solution que de retirer la batterie).

J’ai fait 5 minute de « googleries ». Ça me peine de montrer des articles aussi merdique sans la référence de source mais :confused:

Resterait à trouver les articles sources aussi. Je me fais l’impression d’être un supporter de l’homéopatie :smiley:

Étui isolant : une feuille d’aluminium, en plusieurs épaisseurs ?
Comment un téléphone SANS sa batterie pourrait émettre quoi que ce soit, passés quelques instants pour vider toute énergie ?
À l’extrême rigueur, une résonance avec les circuits internes ?

Je crois que ce genre d’étui isolant doit être utilisé smartphone éteint sinon celui-ci va émettre en permanence pour chercher une antenne relai ce qui risque de chauffer et de décharger la batterie
Il y a aussi le four à micro-onde éteint bien sûr ça doit bien isoler (j’ai vu ça dans des films…) c’est pas pratique pour se promener :slight_smile:

Si en plus tu as Facebook d’activé sur ton smartphone, tu es assuré qu’en cas d’arrêt cardiaque tout le monde saura où se trouve ton cadavre… :nauseated_face:
https://www.ouest-france.fr/high-tech/facebook/facebook-traque-la-localisation-de-ses-utilisateurs-en-permanence-6659101

  • La feuille d’aluminium, c’est bien sûr à téléphone éteint, justement pour la raison qu’il chercherait à se connecter. Mais c’est pareil si on le met dans un micro-ondes, sans l’avoir éteint ?

  • Aux États-Unis, une voiture volée a été retrouvée car l’iphone était dedans… D’où l’intérêt d’avoir son téléphone sur soi --et la batterie bien chargée-- en cas de décès impromptu.
    Rappel : l’été dernier un touriste au fin fond de l’Italie a fait une chute, il s’est brisé les deux jambes et « on » n’a pu le localiser, le téléphone s’étant éteint assez vite.

Mouhai, ce matériel existe déjà sous le nom d’Argos, libre à chacun de s’en équiper ou non et c’est très clair en montagne. Faut pas que la famille se plaigne, c’est malheureux mais c’est le choix du monsieur si il ne voulais pas être localisé suite à une chute dans une falaise en partant seul. Bref, tu fais de la rando en montagne seul ? ben t’assume !

Et puis Tempora mori, tempora mundis recorda . Voilà, eh ben ça par exemple, ça ne veut absolument rien dire, mais l’effet reste le même…

Ne serait-ce pas du lapin ? Je veux dire du latin ?
Google traduction a appris le latin, mais pas moi : « Les temps de mourir, dans les archives de l’époque qui étaient propres. »
Qu’est-ce que ça fait bien, de citer du latin dans un article grand public ! Lors de la lecture, j’avais sauté ces quelques paroles fortes, comme je saute les twits : ils interrompent ma lecture et n’apportent rien, rien de rien, à la sémantique du texte.
Là encore, ça fait plaisir au journaliste…

Pourquoi pas plutôt : « 本次就不行了,在干净时代的记录. »
Ou en transcription pinyin : Běn cì jiù bùxíngle, zài gānjìng shídài de jìlù.

Victoriae mundis et mundis lacrima. Bon, ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.