Linux Quimper

Interview Ordis libres de l’Arrée, radio Kreiz Breizh


(piero) #1

Et un autre interview, de @kerilin ici, en breton dans l’émission Pikous Dibikous sur radio Kreiz Breizh

Sans certitude, deux interventions :

Le 22 octobre 2018 à 09:36

et le 23 octobre 2018 à 11:38

Un jour, peut-être aurons-nous une transcription et une traduction des échanges, pour faire avancer le vocabulaire libriste ?

Merci Hervé !!!

:slight_smile:


(piero) #2

(l'homme réparé) #3

Un jour, peut-être, nous apprendrons le breton mais pour moi ce sera difficile. Après avoir parlé le chti toute mon enfance j’ai dû me mettre au français et ce fut très difficile et pénible alors le breton…:roll_eyes:


(Otyugh) #4

Je vais écouter tout ça mais… Fichtre et foutre ! Ils les font avec quoi leurs podcasts ?! 180Mo pour une heure et demi d’émission ? J’ai des films aussi longs moins lourd, dur ^^’


(Otyugh) #5

Kriptañ mailoù ?
J’aurais préféré entendre un “chiffrañ” (de chiffrer) ou “enkriptañ” (de encryption) - mouais. Je suis moi-même pas convaincu ^^’

Compliqué l’éternel sujet de la vie privée/sécurité en informatique.

Je pense qu’à la limite des exemples percuteraient mieux. Genre le fait que beaucoup de voleurs utilisent les photos publiés sur facebook pour repérer les biens de valeur et savent par vos discussions quand vous êtes chez vous ou pas. Ce genre de petit “hacking social” est finalement la méthode d’utilisation malveillante du net la plus répendue.

Beaucoup d’entreprises sont aussi spécialisées dans l’arnaque (entreprises d’antivirus, de faux dépannages, de fausses hotlines…) parce que la plupart des gens sont démunies face à l’informatique, et c’est un fait connu. Il suffit d’une page web, une image qui vous dit que vous êtes infecté et un numéro de téléphone, et les personnes démunies se feront avoir. Ils iront limite installer eux même le vrai virus à la main sous les indication de l’escroc, qu’ils vont payer et remercier.

La seule solution que je vois à tout ça, c’est d’arrêter d’être seul et démuni et d’aller demander à des gens de confiance locaux. S’ils connaissent personne dans leurs entourage, y a des assos comme Linux Quimper et plein d’autres. Quand on sort la carte bleu, quand on demande ton vrai nom/prénom, ton adresse ou ce genre de chose, c’est pas anodin et si y a un doute, faut demander. - Et la BAM tu fais tomber “go sur agendulibre.org” pour trouver les prochains RDVs :stuck_out_tongue:

(je m’entraîne en live à comment répondre à la question si on me la posait >.<)


(Michel) #6

Justement !