Linux Quimper

Linux Quimper a remis en circulation 2 700 ordinateurs depuis 2009

Ouest-France Léa ESMERY. Publié le 09/10/2020

Depuis 2009, l’association Linux Quimper (Finistère) organise des redistributions gratuites d’ordinateurs déclassés. Une solution pour réduire la fracture numérique auprès des foyers défavorisés.

Lutter contre la précarité et la fracture numérique, c’est la mission que s’est donnée Linux Quimper (Finistère). Depuis 2009 ce sont ainsi 2 700 ordinateurs déclassés qui, grâce à l’association, ont pu trouver une seconde vie dans le cadre des distributions hebdomadaires organisées au centre social des Abeilles.

« Les bénéficiaires récupèrent de vieilles machines sur lesquelles on a installé les dernières versions des logiciels de base (bureautique, navigateur…) », explique René Batangnie, bénévole en charge du projet. « Elles nous viennent principalement des services de l’État, de la CAF, de la Ville et d’entreprises privées comme Armor-lux. »

« Je n’ai pas les moyens »

Les distributions, qui ont repris depuis le 3 juin 2020, s’organisent maintenant sous la forme de drive. Les personnes s’étant inscrites au préalable peuvent ainsi venir retirer leur matériel deux fois par semaine, le jeudi et le vendredi.

« Je n’ai pas les moyens de m’acheter un ordinateur, explique Guy, retraité quimpérois de 72 ans. Là, je bénéficie d’un équipement en bon état qui va me permettre de réaliser les tâches les plus courantes. Et, en plus, cela permet qu’il ne finisse pas à la déchetterie. » Plus loin, Rémy, bénévole à Linux Quimper, explique à Tiphany comment utiliser l’équipement. Pour certains bénéficiaires au chômage, à l’instar de la jeune femme ou d’un couple de Quimpérois venus eux aussi retirer un ordinateur, ces dons constituent de précieux alliés, notamment dans la recherche d’emploi en ligne.

Des distributions ouvertes à tout le monde

Si la priorité est donnée aux « gens qui n’ont pas les moyens », les distributions demeurent ouvertes à tout le monde. Depuis le déconfinement, la demande est en hausse. L’association quimpéroise distribue une douzaine d’ordinateurs par semaine, « alors qu’avant, c’était tous les quinze jours », affirme René Batangnie. Une hausse soudaine de la demande à laquelle l’association s’était préparée. « Après avoir vidé notre stock d’ordinateurs reconditionnés, nous voici de nouveau avec une centaine de machines qui n’attendent que des utilisateurs. »

Renseignements : les inscriptions se font à l’accueil du centre social des Abeilles, ou au 07 68 59 17 32.

MjAyMDEwN2FkNDg5NTU1MGYxZTZjYmYzYWM5ZTU4YmFlNjcxOGU

2 J'aimes

Ça fait plaisir de voir sa tête dans les journaux locaux.
Dommage que nous en soyons pas plus nombreux sur la photo.

2700 ? Tant que ça ?

1 J'aime