Microsoft Azure : un Cloud universel qui s'ouvre à Linux

Microsoft Azure : un Cloud universel qui s’ouvre à Linux

La nouvelle était attendue. Restait à en connaitre la date. C'est aujourd'hui que Microsoft a décidé de donner le coup d'envoi des services d'infrastructure d'Azure. Le Cloud de l'éditeur est donc désormais doté d'un IaaS (Infrastructure as a Service). Une offre qui s'articule autour du service Windows Azure Virtual Machines conçu pour déployer des machines virtuelles dans le nuage de Microsoft. "Nous avons voulu concevoir la plate-forme d'IaaS la plus ouverte et la plus facile à utiliser possible", souligne Julien Lesaicherre, chef de produit Windows Azure au sein du Microsoft France.

Une volonté qui se traduit par le support de Linux par Windows Azure Virtual Machines. Plusieurs distributions sont prises en charge : SuSe Linux Enterprise Server 11 SP2, mais également OpenSuSe 12.1, CentOS 6.2 et Ubuntu 12.04. Le groupe complète ainsi le chantier amorcé avec l’hyperviseur HyperV (qui dispose notamment de pilotes SuSe, Red Hat et Ubuntu), et l’étend à Azure. “Nous avons beaucoup travaillé sur l’ergonomie du portail d’administration d’Azure Virtual Machines, que nous avons entièrement développé en HTML5”, tient à préciser Julien Lesaicherre.