"Microsoft est mort"

… mais ne le sait pas encore.

Voir chez Framasoft / Framoblog (des copains !) l’argumentation de Paul Graham.
un article d’avril 2007 que je découvre. Je devrais aller plus souvent sur ce site.

Microsoft serait mort en 2005, pour qui ne lirait pas la suite, sur ce lien :
http://www.framablog.org/index.php/post/2007/04/07/Microsoft-est-mort-et-le-logiciel-libre-ne-se-sent-pas-tres-bien

Certains virages stratégiques récents, l’échec (relatif) de Windows Vista, le ratage de Yahoo (etc.) et un ressenti personnel font que je suis presque d’accord, car je flaire l’informatique depuis déjà plus de 25 ans.
Presque…
D’abord, le cadavre bouge encore…
Et Microsoft a su dans le passé faire des retournements de situation complets. Par exemple le passage à Internet, il y a bien longtemps maintenant.

J’avais lu cet article l’année dernière et j’ai très largement plussoyé Free Bird, qui démonte magistralement l’article pièce par pièce \o/

Je l’avais lu. Les commentaires sont souvent aussi intéressants que l’article, et ont le mérite de donner des avis différents, des contre - exemples, etc.

Mais j’ai bien donné les deux arguments :

  • le cadavre bouge encore (une mauvaise blague de carabin !)
  • Microsoft est productif et a su s’adapter.

Il faudra quand même remplacer Vista… Il faudra changer du modèle économique de la vente de licences. Steve Ballmer l’avait très bien senti : « les logiciels libres sont un cancer ». Il ne le dit plus mais le pense toujours.

la preuve que non :

yledoare,

Je ne comprends pas vraiment ce que tu veux dire.

l’EEpc fonctionne très bien avec Linux, mais m$ a quand même réussi à faire en sorte qu’il soit disponible avec XP

Oui, mais en plus de Linux Xandros adapté, Win version XP et non Vista, il y a aussi une version adaptée d’Ubuntu, etc.
J’ai l’une de ces petites machines, et telle qu’elle est elle me suffit largement. Un regret, l’écran es vraiment limité en hauteur, en nombre de pixels. Parfois il y a des réglages pour lesquels il est impossible d’appuyer sur un bouton « Valider » qui se trouve plus bas que les 480 pixels. Il faudrait avoir 600 pixels de haut…

Mais si un quelconque moniteur traîne ainsi qu’une souris, on retrouve une résolution plus agréable. Là où je peux ce branchement, j’ai un moniteur cathodique 1024 x 768, l’Asus reste en natif ce qui fait bien petit.

XP sur un Asus eee PC ? Après tout, c’est le client qui paye…

L’effet secondaire de ce genre de mini-machine est que Microsoft conserve XP sur ce segment d’ordinateurs. Pourquoi pas Windows 98, encore plus léger ?
Décidément, Vista est le mal aimé, à justes et nombreux titres. Je vois cette nouvelle : Windows Seven pourra s’exécuter (en 2010 ?) sur les machines de 2008.
Depuis quelques temps (2, 3 ans ?) Intel s’était calmé sur la fuite en avant sur la fréquence de ses processeurs. Il était temps, le Pentium IV version D était une erreur technique. Intel était allé trop loin, et a su passer plus vite que Microsoft a du plus raisonnable : le Pentium M et son successeur le Core Duo, Core 2 Duo, etc.

Je suis tout à fait d’accord avec toi.
La course aux performances ‘brutes’ est maintenant terminée.
Ce que veulent les gens (ou plutôt moi) , c’est plus un ordi qui démarre très vite, ne plante pas et consomme le moins possible

Et on en rajoute une couche :

Intel aurait décidé de faire l’impasse sur Windows Vista
http://www.pcinpact.com/actu/news/44506-microsoft-intel-vista.htm
Quel que soit le bilan que l’on retirera de l’aventure de Vista dans plusieurs années, personne ne pourra prétendre que le système a eu des débuts très faciles. […]

Dans le monde professionnel, la situation est encore plus tendue, car chaque nouveau système d’exploitation qui pourrait prendre place est soigneusement épluché afin que l’écosystème logiciel existant puisse non seulement fonctionner sans heurts, mais également pour mesurer l’importance des nouveautés apportées. Or, dans le cas d’Intel, le bilan n’est pas positif.

Le fondeur, qui a marché main dans la main avec Microsoft au point de former le couple Wintel (Windows-Intel), aurait décidé de faire l’impasse sur Vista pour l’ensemble des postes de ses 80 000 employés. […]

[…] le fondeur ne considère pas le système comme mauvais, mais il ne voit simplement pas en quoi Vista peut améliorer le parc informatique existant.

Il y a bien sûr un rapport direct avec le financement, car depuis quelques années, les budgets informatiques sont plus que réduits.

Voici l’essentiel de cet article.

pwned :slight_smile:

pwned :)
[img]http://www.linuxpourlesnuls.org/v4/modules/Forums/images/smiles/Pack-250/puppyeyes.gif[/img] ????

http://www.nioutaik.fr/index.php/2007/03/30/194-l-origine-des-mots-dtc-woot-et-pouned :slight_smile:

Ces références sous-culturelles sont agaçantes ; elles aggravent la ségrégation, « on en est » ou « on n’en est pas ».
Lorsqu’on est adolescent, c’est un besoin bien connu, et tolérable car très généralement limité au groupuscule.
Mais ce genre de propos véhicule une sémantique nulle (en plus clair : ça ne veut rien dire, pas de signification), n’ajoute rien à la discussion, enfin il y a un grand nombre de fotes de frenssais dans le lien :
Tant de question qui, je suis sur, étreigne votre petit coeur angoissé,
Tant de questions qui, je suis sûr, étreignent : ‹ tant › appelle un pluriel ; sûr n’est pas sur.
traduit en Français
traduit en français : majuscule en anglais, minuscule en français. Voilà un français qui ne connaît pas sa langue, il la maltraite comme de l’anglais. ‹ Français › se rapporte à un habitant de la France, jamais à un adjectif --en français tout au moins.
« tu t’es bien fais latté ! »
« tu t’es bien fais latter ! » : quantité de participes passés sont remplacés par des infinitifs, ou le contraire. Cela ne s’entend pas dans une conversation, mais saute aux yeux à l’écrit … sur Internet par exemple. Zéro pointé.
dont je fais parti
dont je fais partie : on peut être une partie d’un parti, mais ne pas confondre. De même, effacer une tache est une tâche. Par hypercorrection, je vois assez souvent l’un pour l’autre.

Le plus gênant reste l’absence de valeur sémantique.

Et… alors ? Tu n’as qu’à repondre à l’auteur en lui signalant ses fautes de Français, ce sera plus constructif.

Argh !!!Le trolleur de l’ortograffe est de retour … :smiley:

« Windows est mort » : je découvre cet article, pas tout à fait nouveau, qui irait dans le même sens. Mais ne négligeons pas les capacités de réponse de Steve Ballmer.

http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39380399,00.htm

Gartner dubitatif sur la pérennité de Windows
Béatrice Gay, ZDNet.fr avec Ina Fried, News.com, publié le 11 avril 2008

Selon deux analystes du cabinet d’études, Microsoft doit vite réformer Windows et sa stratégie pour conserver son leadership sur un marché porté par les services en ligne et des PC allégés, plébiscités par les utilisateurs.
« Windows s’effondre : comment la situation changera en fonction de la suite des événements », tel est l’intitulé d’une présentation de Gartner lors d’une conférence à Las Vegas cette semaine. Deux analystes de l’institut d’études se sont montrés réservés sur l’avenir de Windows, […]

Vista n’a pas répondu aux besoins du marché […]
Frustré par le peu d’avancées au terme de 5 ans de travail, Microsoft a repris finalement le code stable de Windows Server 2003 comme socle [!!!] « C’est notamment pour cela que Vista n’a au départ apporté que des améliorations incrémentielles, pas assez convaincantes pour pousser les entreprises à la migration ». La firme de Redmond est notamment handicapée par près de 20 ans de code, technologies et logiques propriétaires.
Plus réactive, la concurrence marque des points […]

Microsoft met trop de temps pour proposer des nouvelles versions face à une concurrence plus réactive et innovante. Ce qui explique la décision de donner un nouveau sursis à son Windows XP sur les ultraportables à bas prix tels que l’Eee PC d’Asus, qui remportent un grand succès. Impossible d’y faire tourner Vista, trop volumineux et gourmand, alors qu’Apple a réussi à loger Mac OS X dans son iPhone.
« Windows, tel que nous le connaissons aujourd’hui, doit être remplacé », concluent les analystes.

Linux est là !