Linux Quimper

Redistributions gratuites d'ordinateurs aux Abeilles


(l'homme réparé) #61

Ouest-France lundi 19 décembre 2016

À la recherche d’ordinateurs déclassés

Pour la première fois, le Centre des Abeilles lance un appel aux entreprises et particuliers pour récupérer de vieux ordinateurs.

L’initiative
L’appel est urgent : « N’ayant plus d’ordinateur à donner, nous sommes obligés de dire aux personnes qui en veulent d’attendre au moins jusqu’en février que nous reconstituons notre stock. » Il a été lancé samedi par l’équipe des bénévoles du centre social des Abeilles à l’occasion de la dernière distribution gratuite d’ordinateurs déclassés pour 2016. C’est la première fois depuis la création de l’activité en 2009 qu’une telle situation se présente. « Jusqu’alors, on a toujours obtenu le matériel pour satisfaire les demandes. Depuis 2009, grâce aux logiciels libres et au système Linux, plus de 1 400 personnes ont pu accéder gratuitement et en toute légalité aux différents domaines de l’informatique comme la bureautique, internet, le graphisme, l’audio-vidéo, etc. » , font remarquer René Bantegnie et Bernard Nodé, deux des animateurs du groupe. En 2016, trois cents personnes ont bénéficié de cette action de solidarité alliant nouvelle vie pour les ordinateurs, réduction des déchets et de la fracture numérique.
Liste d’attente
Face à l’épuisement du stock de matériels c’est tout le centre social des Abeille, présidente en tête, qui se mobilise. Après avoir renouvelé ses appels auprès de ses donateurs habituels comme les services de l’État, il se tourne aussi vers d’autres entreprises et structures, voire des particuliers « pour la fourniture d’ordinateurs déclassés de moins de dix ans d’âge » , précise Armelle Menand, la présidente du centre. Pour 2017, une quinzaine de personnes sont déjà inscrites sur la liste d’attente. « Gageons que la collecte auprès des entreprises, services de l’État et collectivités territoriales ne se tarira pas et que cette belle action de solidarité et de réduction des déchets se prolongera »,es père-t-elle. Pratique. Pour bénéficier d’un ordinateur, l’inscription préalable est nécessaire et se fait auprès du centre des Abeilles 4, rue Sergent-Le-Flao, tél. 02 98 55 33 13.


(l'homme réparé) #62

http://www.cotequimper.fr/2016/12/19/linux-appelle-au-don-d-ordinateurs/
19/12/2016 à 17:45
Quimper Linux appelle au don d’ordinateurs Le centre des Abeilles et le groupe Linux distribuent gratuitement des ordinateurs depuis 2006. Les dons sont donc déterminants pour pouvoir poursuivre cette opération. En 10 ans, le groupe Linux Quimper, qui a installé son quartier général au centre social des Abeilles, a redistribué 1300 ordinateurs. Ces machines, récupérées auprès d’entreprises ou d’administrations, sont « nettoyées » et Linux, alternative gratuite au système d’exploitation Windows, est installé. Redistribution de 300 ordinateurs par an Une fois préparés, les ordinateurs sont alors donnés à ceux qui en font la demande. Il n’y a aucun critère pour être bénéficiaire. En 2015 et 2016, le groupe Linux a ainsi redistribué 300 machines par an.
Pour pouvoir poursuivre cette activité et répondre à une forte demande, il faut bien entendu s’approvisionner en ordinateurs. Armelle Menand, la présidente du centre des Abeilles explique :
« Nous sommes actuellement en train de reprendre contact avec nos principaux donateurs que sont la ville de Quimper, un certain nombre de services de l’État (DDTM, DDCS, DDPP, préfecture), la CAF ou la DDIS . Nous les remercions de leurs dons et nous espérons qu’ils vont continuer à nous soutenir, car actuellement, nous ne pouvons plus répondre à toutes les demandes puisque notre stock est presque à sec. Nous espérons que nos démarches auprès de banques et de compagnie d’assurances aboutiront elles aussi à des dons et nous engageons également les particuliers à nous céder les ordinateurs que ne leur servent plus. »
« Il y a de vrais enjeux derrière cette redistribution d’ordinateurs », souligne Salim Mokhnachi, qui a pris la direction du centre des Abeilles au mois de juin 2016.
« Avoir un ordinateur en état de marche est désormais indispensable dans notre monde. Les publics fragiles ou en difficulté qui n’en ont pas sont pénalisés, que l’on évoque des questions d’emploi, d’autonomie ou de relations familiales, sociales ou avec les administrations. »


(l'homme réparé) #63

La redistribution d’ordinateurs au centre des Abeilles de Quimper dans la revue Sans Transition http://www.sans-transition-magazine.info/
Pour la suite de l’article suivre le lien https://framadrive.org/index.php/s/AlRIyAth75QBYkr


(l'homme réparé) #64

Le Télégramme, Ouest-France, Coté Quimper, Sans Transition, une vidéo sur Youtube, un évènement pour la dernière distribution de 2016 sur le blog et Facebook, des tweets, des messages sur Framasphère, etc… tout ça à ma gloire, pour flatter mon ego ? Un peu :slight_smile: mais surtout parce que la ville de Quimper, principal donateur d’ordinateurs au centre des Abeilles, traine des pieds pour continuer le partenariat depuis qu’en février j’ai eu l’imprudence de signaler que la délibération concernant l’appel d’offres pour “fourniture de logiciels Microsoft” était illégale. Ma remarque a été prise en compte et dans la délibération définitive Microsoft a été supprimé ce qui ne les a pas empêché d’acheter du µsoft… Depuis je ne suis plus en odeur de sainteté auprès des adorateurs du veau d’or Microsoft dans les couloirs du temple de la place Saint Corentin. En septembre pas d’ordinateurs déclassés de la mairie pour les Abeilles, il n’y en a plus, il y a d’autres associations… Le centre des Abeilles a redemandé au maire de Quimper le renouvellement de la convention qui avait été signée en 2009. Plus nécessaire de signer une convention, la cession des ordinateurs déclassés se fait maintenant de gré à gré. Simplification. La réponse est-elle rassurante ? Oui et non le gré à gré pouvant dire à la tête du client mais là je dois dire ça car je suis méchant :smiley:
Il reste à solliciter d’autres administrations comme le conseil départemental du Finistère, l’hôpital, les banques comme le crédit agricole, de grosses assurances, des entreprises avec beaucoup d’ordis
Avez-vous des idées, des contacts
Merci de votre aide


(yhb) #65

a tu vu auprès des banques je sais que le CMB distribue des ordi recyclé sous linux a des asso clientes


(l'homme réparé) #66

Bonne idée, je vais me renseigner
merci


(Otyugh) #67
Avez-vous des idées, des contacts

Vous êtes pas intéressés par les ordis fournis par Emmaüs Quimper ? J’en reçois d’eux alors que je fais du bénévolat à Rédéné…

Y en a souvent 3-4 par semaines pour Rédéné (je suppose qu’il y en a plus à Quimper, mais je ne reçois que leur laptop, ptéte parce que plus simple à déplacer ? - le reste doit aller à la poubelle, après je fonctionne par déduction de ce qui se passait à Rédéné avant que je passe).

Bref le souci c’est que c’est d’un niveau très variant et en général avec quelques dysfonctionnements. Moi je suis déjà très en retard sur les ordis (pis je suis un peu tousseul sur la place :o), et j’essaie de faire une distro “faite maison” à base de debian, le projet qui aurait dû me prendre une semaine a déjà ptéte un mois, donc en gros j’empile surtout le retard, et ça commence à prendre de la place :stuck_out_tongue:

J’en conviens, c’est beaucoup plus épuisant que d’avoir une série d’ordis venant d’une entreprise, je fais un peu “avec ce que j’ai”.

Cela dit si vous cherchez des lecteurs DVD d’ordi, des allims, des claviers, des souris, des câbles, des adaptateurs, j’ai remplit une caisse de chaque (celles où on peut s’allonger dedans). On a aussi une cinquentaine d’écrans plats en VGA de 15 à 20" (testés et fonctionnels, c’est bien les seuls dans le lot, en général ce ne sont pas des résolutions 1080p, d’où leur abandon probablement)… Après ce matos est en théorie à Emmaüs : mais on manque aussi de place, et donc vider une partie du stock serait pas un mal non plus.

Bref hésite pas si tu cherches des choses, je peux voir si on peut s’arranger, je ferais bien un jour un passage à Quimper par exemple. Juste pour dire que l’option existe :wink:


(l'homme réparé) #68

Si, si, nous sommes très intéressés

[quote=“Otyugh, post:67, topic:3322”]Cela dit si vous cherchez des lecteurs DVD d’ordi, des allims, des claviers, des souris, des câbles, des adaptateurs, j’ai remplit une caisse de chaque (celles où on peut s’allonger dedans). On a aussi une cinquentaine d’écrans plats en VGA de 15 à 20" (testés et fonctionnels, c’est bien les seuls dans le lot, en général ce ne sont pas des résolutions 1080p, d’où leur abandon probablement)… Après ce matos est en théorie à Emmaüs : mais on manque aussi de place, et donc vider une partie du stock serait pas un mal non plus.
Bref hésite pas si tu cherches des choses, je peux voir si on peut s’arranger, je ferais bien un jour un passage à Quimper par exemple. Juste pour dire que l’option existe ;)[/quote]

Ces écrans plats nous intéressent et aussi les souris et cables VGA. Comment les récupérer ? Faut-il aller à Rédéné ?


(Otyugh) #69

Faut nuancer : faut que je voye avec les responsables (tout ça est quand même officiellement à emmaüs. Même si sans moi ça irait à la déchet’, mon statut reste celui de simple bénévole…). Je peux toujours en parler voir ce qu’ils en pensent (mais ils m’ont semblés un peu “marchand” plus que “solidaire” quand il s’agit de sous et d’emmaüs, paradoxalement, tout est de voir s’ils peuvent laisser du matos partir gratis) - je te donne des nouvelles après le mercredi 4 où je pourrais leur en causer.

S’ils disaient “ok”, je pourra toujours voir pour le transport, je pourrais le faire moi-même ptéte sur une install party ou quelque chose de similaire histoire de profiter du déplacement.


(l'homme réparé) #70

Merci, on attend de tes nouvelles


(crom_dub) #71

Nous aussi nous sommes bénévoles et on fait aussi du gratuit.
L’attitude marchande est tristement humaine, mais légèrement ( :frowning: ) choquante à Emmaüs, lorsqu’il s’agit d’obliger des copains.


(l'homme réparé) #72

[quote=“crom_dub, post:71, topic:3322”]Nous aussi nous sommes bénévoles et on fait aussi du gratuit.
L’attitude marchande est tristement humaine, mais légèrement ( :frowning: ) choquante à Emmaüs, lorsqu’il s’agit d’obliger des copains.[/quote]
Ce n’est pas parce que nous sommes quelques retraités à s’ennuyer et à essayer d’occuper notre temps libre à redistribuer des ordinateurs qu’il faut nécessairement juger choquant un autre modèle économique qui a d’autres objectifs comme l’accueil des exclus et la réinsertion dans le monde du travail


(crom_dub) #73

Je n’ignore pas qu’Emmaüs vend, très peu cher, ce qu’on lui donne.
C’est l’extension de la vente vers d’autres bénévoles qui était dans mon propos, lequel ne ne voulait pas un jugement mais une remarque.
À négocier !


(Otyugh) #74

Puis c’est toujours plus compliqué que ça.

Histoire de frôler la surface du sujet vu que j’y suis (si vous êtes pas intéressés, passez mon pavé je parle que de ça dessous !), je critique surtout la relation entre les “aidés” de Emmaûs et les “responsables” professionnels (et c’est à eux que j’ai affaire sur ce genre de décision). En gros t’as des gens payés qui ont des responsabilités pour coordonner les compagnons qui sont, eux, payés une misère (mais logés, nourris, blanchis, et employés).

Je ne remet pas en question ce que fait de bien Emmaüs, plus la relation de pouvoir “aidant/aidé” qui fait que l’aidé est sans trop de pouvoir sur son destin (il a aucun pouvoir sinon consultatif sur les décisions d’emmaüs : le pouvoir est dans la hierarchie d’emmaüs bien qu’ils s’en défendent parce qu’ils font des réunions où tout le monde peut parler… (ouais. Deux fois par an. Consultatif). En général des blancs bien intégrés de chez nous sont ceux qui ont le vrai pouvoir, qui touchent un salaire “de français”, et généralement 40 ans ou plus - et de bons communiquants). Je veux pas juger les gens en particulier, plus la structure (chuis un structuraliste !). Ça induit une approche très chrétienne, paternaliste, qui moi me déplaît. (bon y a encore des subtilités à ça, en un sens sur les décisions “de tous les jours” dans leur boulot, les compagnons sont vraiment maître de leurs ateliers, même par rapport aux bénévoles, ce qui n’est pas “rien du tout”, mais ça s’arrête là :()

Par exemple si c’était entre moi et le compagnon d’emmaüs responsable de la section seulement, je ne pense pas qu’il y aurait de problème sur ce genre de chose - à vrai dire peut-être pour une mauvaise raison : il est assez “désintéressé” ; il fait son travail c’est pas le problème, mais il n’est pas non plus obsédé par le revenu fait d’emmaüs : c’est le job des responsables les affaire des sous/rentabilités ; lui est libre de s’organiser et de prendre des initiatives, mais pas plus. :wink:

(Bon et on pourrait parler du fait que Emmaüs est un gros machin hierarchisé plutôt qu’un maillage de trucs local, l’apport de subventions de l’état qui floute un peu les cartes… Mais encore une fois, Emmaüs existe, pas mon fantasme de l’entraide “comme ça devrait”, je suis heureux de les avoir trouvés :p)

NB : illustration du “paternalisme” à mon sens : y a de très belles maisons construite pour les compagnons, une TV de récup chez tout le monde, mais… Pas d’internet. Pourquoi ? Parce que c’est un “luxe” d’après les responsables. Je trouve ça compréhensible de la part de la génération TV, mais c’est assez injustifiable je trouve si on veut intégrer les jeunes compagnons ~20 ans, sans parler du fait d’avoir une vie sociale en ligne sans ce “statut d’aidé” sur la face sans cesse, ou pour converser avec sa famille sans forfait web smarphone, ou s’autoformer ! Bref je défenderai ça à la prochaine réeunion. Dans longtemps. :wink:

Ce n'est pas parce que nous sommes quelques retraités à s'ennuyer et à essayer d'occuper notre temps libre à redistribuer des ordinateurs
Ou des jeunes qui parasitent chez leur parent en faisant des leçons à tout le monde sur "le système" en y étant soustrait parce que "chanceux", favorisé, soustrait au rapport de force ordinaire. Pour un temps, bien entendu. Je l'oublie trop souvent, et c'est une bonne douche froide quand on s'emporte comme je viens de le faire. ^^'

(crom_dub) #75

Otyugh,

J’ai un ami retraité dans une autre région de France, qui s’occupe chez Emmaüs comme René pour faire quelque chose.

Ce qu’il me dit d’Emmaüs est exactement ce que tu rapportes. ::slight_smile:


(l'homme réparé) #76

Que ce soit chez Emmaus ou ailleurs, la réinsertion, l’emploi aidé, est une activité difficile qui demande du temps aux permanents pour la recherche des marchés, des subventions et autres financements. La gratuité avec que des bénévoles est bien plus facile et simple.

C’est comme les logiciels libres qui sont gratuits une fois payés. Trouver des financeurs particuliers, institutionnels ou d’entreprises pour payer celles et ceux qui ont travaillé, est difficile et souvent l’objet de critiques souvent injustes


(Otyugh) #77

L’aide aux “personnes dans le besoin” en général est compliqué, vu qu’il y a une asymétrie entre le receveur et le donneur d’aide, plus généralement, non ?

Donner est d’ailleurs une technique de manipulation dont certains abusent : des sectes “offrent” des objets à des passants (comme une rose) tout en demandant de l’argent pour sa cause (ce n’est pas obligé) ; résultat la majorité des gens paient, et cinquant mètres plus loin il y a des poubelles pleines de roses des gens qui ont payé parce que se sentant redevables, mais qui n’avaient jamais voulu qu’on leur donne ce truc ! On pourrait faire ça avec des peluches gnou ? x)

[rationnalisation]
D’où l’importance cruciale des mots et de la manière d’approcher les choses : soit on aide “un pauvre qui a pas eu de bol”, soit on aide "un exploité qui s’est fait spoiler des droits qui nous sont acquis (dormir sous un toit, manger chaque jour, trouver un boulot…).
Dans un cas on est un bon samaritain qui ira au paradis pour ses efforts à aider les traîne-misères; dans l’autre on se sent obligé d’aller contre “le préjudice” que la société -dont on fait partie- prive certains de droits élémentaires… Comme ce n’est pas la même chose de vouloir aider “ses pauvres” que de trouver intolérable qu’on fabrique des situations où des gens se trouvent sans moyen vivre comme citoyen -rabaissés à survivre-.

[désilusion]
Après c’est bien joli sur le papier, mais je dois aussi me rengorger quelque part, vu que socialement je le devrais - y a un rapport de chantage quotidien qui s’appelle “salariat” et pourtant chez les salariés, personne ne se sent vraiment lésé (sauf chez les “excentriques” ou cas exceptionnels). Tout ça est très relatif et dépend plus de détails culturels de la société sur ce qui est admissible ou non, ce qui est “normal” et ce qui est “exceptionnel”. On pourrait parfaitement avoir une société où on ne laisse personne dormir dans sa rue sans quoi on serait des “gens indignes” pour tout le quartier ; aider ici serait donc un devoir, pas une charité exceptionnelle. Tout ça est très relatif au croyances populaires ; à l’inverse quand aider quelqu’un est vu comme “se donner un mal alors qu’il aurait pu rester au chaud”, il est vu, et se voit donc comme un bon chrétien"supérieux" à celui qui a été aidé, qu’il le veuille ou non au final (pas une fatalité, mais définitvement une tendance).

La gratuité avec que des bénévoles est bien plus facile et simple.
Mais ouaip. Plus généralement quand les "aidés" sont en situation de refuser, ça aide aussi les choses, un certain "statut quo". Comme le rapport salarial aurait une autre gueule si on avait l'option de remballer l'employeur sans avoir ses moyens d'existence dans la balance. - Parce que honnêtement, même sans toutes ces "asymétries" blabla bla ; parfois même entre bénévoles seulement volontaires et aussi philosophes qu'on veut, c'est un sacré bordel sans qu'on y ajoute de rapport asymétrique à la base. Faut dire que c'est dur de ne pas avoir un égo comme des maisons quand "on en fait plus" que ce que la "norme" dit; ça aide certainelment pas, hein ?

Désolé de l’essai philosophique hors sujet, je vais essayer de suivre vos styles conçis à l’avenir, le temps c’est précieux pour les lecteurs aussi :stuck_out_tongue:


(l'homme réparé) #78

De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins :slight_smile:


(l'homme réparé) #79


(sebdesabeilles) #80

Echanges très intéressent