Linux Quimper

UKUU : test et installation de noyau automatisés pour Ubuntu et ses dérivés


(l'homme réparé) #1

Pour les testeurs fous :grin:

Si compiler votre propre noyau vous fait peur mais que vous avez envie de tester cette version 4.19 tout juste annoncée, UKUU peut être une solution. Ce mécanisme permet le changement et le test de noyau sous Ubuntu et les distributions qui en sont dérivées.

L’un des avantages de systèmes d’exploitation libres comme les distributions Linux, c’est qu’un élément aussi important que le noyau reste accessible, à l’inverse de macOS et Windows notamment.

Il peut donc être mis à jour de manière indépendante, mais aussi téléchargé, modifié et compilé pour répondre à des besoins spécifiques. Une action qui n’est pas sans risques, cet élément constituant le cœur du système. Elle reste donc réservée aux utilisateurs initiés, qui savent ce qu’ils font.

Pour rappel, la commande permettant de connaître la version de son noyau Linux est la suivante :

uname -r

Tester le dernier noyau en date (ou un plus vieux)

Parfois, on aimerait simplement tester une nouvelle version à l’occasion de sa sortie, ne serait-ce que pour profiter de certaines nouveautés. À l’inverse, on peut aussi avoir besoin de revenir sur une mouture antérieure. Or, les différentes distributions peuvent mettre plus ou moins de temps à les intégrer dans leurs dépôts, rendant le « switch » peu aisé.

Tout le monde n’aura pas le courage de télécharger puis de compiler un noyau. C’est là que différentes solutions peuvent entrer en jeu. C’est notamment le cas des dépôts de test, comme Update-testing de Fedora. Debian fait de même. Ubuntu a opté pour la mise à disposition de paquets prêts à l’emploi, là aussi en version stable ou de test.

Il suffit alors de les installer et de modifier la configuration du bootloader (GRUB). Une série d’étapes qui pourra rebuter certains utilisateurs en quête de simplicité. Un outil a été créé dans ce but : UKUU.

Ubuntu Kernel Upgrade Utility

Développé par Tony George sous licence LGPLv3, il se charge de récupérer la liste des noyaux compilés et proposés de manière officielle pour Ubuntu, des notifications vous alertant en cas de nouveauté. Il y a quelques jours, nous avons ainsi été prévenus que la version 4.19 du noyau avait été mise en ligne à des fins de test (Mainline).

Les paramètres de l’outil permettent de choisir si l’on veut être prévenu uniquement pour des versions principales ou non, le délai entre deux vérifications, l’affichage des versions instables ou de celles antérieures à la branche 4.x. Il est aussi possible d’indiquer le délai pendant lequel le menu de GRUB permet de choisir quel noyau utiliser.

Pour le reste, le fonctionnement est simple : il faut sélectionner un noyau et cliquer sur Installer. Il sera alors téléchargé via aria2c, installé et GRUB sera modifié en conséquence. Un message d’alerte indique la procédure à suivre en cas de problème, l’utilisation d’un nouveau noyau pouvant perturber le bon fonctionnement du système.

Un bouton Changements permet d’accéder d’un clic aux notes de version d’un noyau sélectionné. Vous pourrez également supprimer et/ou décider d’utiliser telle ou telle version récupérée via UKUU. Une fonctionnalité de purge permet de retirer tous ceux qui ne sont pas nécessaires en une seule opération.

  • Ubuntu UKUU 18.5.1

Ubuntu UKUU 18.5.1

  • Ubuntu UKUU 18.5.1
  • Ubuntu UKUU 18.5.1
  • Ubuntu UKUU 18.5.1
  • Ubuntu UKUU 18.5.1
  • Ubuntu UKUU 18.5.1

Comment ça s’installe ?

UKUU peut être utilisé sur Ubuntu ou ses dérivés officiels, mais aussi d’autres distributions reposant sur son code tels qu’Elementary, Mint, etc. Tony George en assure la distribution via un dépôt Personal Package Archives (PPA), permettant une installation simplifiée. Les mises à jour passent ensuite par APT.

La procédure tient ainsi en trois lignes de commandes :

sudo apt-add-repository -y ppa:teejee2008/ppa
sudo apt update
sudo apt install ukuu

Vous pouvez également effectuer une compilation depuis les sources :

sudo apt install libgee-0.8-dev libjson-glib-dev libvte-2.91-dev valac
git clone https://github.com/teejee2008/ukuu.git
cd ukuu
make all
sudo make install

Une fois l’installation terminée, l’application sera présente dans le menu principal sous son nom complet.


(Michel) #2

Intéressant. À essayer.
Jusqu’à présent j’installais un noyau plus récent (… que la distribution) en téléchargeant les trois fichiers du noyau, puis un sudo dpkg -i *.deb.

J’ai apprécié le commentaire suivant, page 2 desdits commentaires :
« Et si jamais un mauvais noyau est déployé, on pourra dire qu’il pue d’UKUU ? »
Je n’aurais pas fait aussi bien…

NB : pour le noyau 4.19, ce sont quatre fichiers, dont celui des modules, qu’il fut se procurer.


(lareinedeselfes) #3

ça m’a l’air rigolo ça !