Linux Quimper

Up[Down]grade bilig

Bonjour,

Comme vous le savez, nous trimballons le serveur bilig avec nous, à chaque install-party. Une reflexion est en cours pour une mise à jour hardware pour 2 raisons : l’encombrement et la fiabilité CM/CPU qui fait défaut.

L’idée est de partir sur un materiel beaucoup plus light pour répondre aux besoin premier : fournir un cache. (proxy-cache, isos, dépots). Le partage de la connexion n’est quant à elle peu consomatrice de ressource.

Une base raspberry ARM64 + adaptateurs USB3-SATA a été envisagée, ce qui serait suffisant pour un tel nas. Ce qui s’en rapproche le plus semble être un kit NanoPI + HAT SATA 6Gbps, la liaison se fait en PCIe. Le tout dans une boite de transport type valise, pouvant tout loger les accessoires (2-4 disques 3.5", alim, routeur wifi, câbles réseau & elec…).

Les détails ici :
https://pad.qth.fr/p/bilig

Qu’en pensez vous ?

Fanch

3 J'aimes

Très bonne chose
Il faudrait prévoir une tirelire collée à ce magnifique serveur
Comment va-t-on le nommer ? Corona ?

Comme René, sauf pour le nom.

Quo Vadis ?

Bonne étude !
Je pense qu’il manque les interfaces SATA dans la solution D…

1 J'aime

Je m’étais penché sur le sujet de faire une bilig « light » quand j’ai commencé les installs. Et puis avec le temps mon projet a fini dans le fond du tas ( De la colline ? La montagne ? ) des trucs commencés mais jamais achevés.

J’étais parti du même constat que toi . À quels besoins réels la bilig doit prioritairement répondre ? D’abord fournir un cache en proxy, en dépôts, fournir les derniers isos, puis assurer un réseau local.

La bilig devrait être idéalement facilement transportable et aisément reproductible par d’autres organisations qui voudraient eux aussi faire des installs.

Pourquoi pas aussi modulable pour que son heureux possesseur puisse s’en servir pour d’autres usages hors événements comme par exemple en NAS ou en petit serveur local simplement en changeant les disques et la carte sd/pcie ?

J’avais commencé par chercher ce qu’il se faisait à l’époque en PC monocarte disposant d’au moins deux ports SATA pour mettre des dépôts en RAID.

Le Banana Pi R2 m’avait tapé dans l’oeil. Avec sa collection de ports Ethernet et ses deux ports SATA la bestiole avait été pensée pour ce genre d’usage. Son grand inconvénient ? Il était très, très difficile de s’en procurer à prix correct…et après quelques recherches rapides ça s’est manifestement empiré.

Les Odroid HC1 ou HC2 pourraient également accomplir la mission. Ce sont des pc monocartes avec port SATA pouvant être doublées (ou triplées, quadruplées…) pour créer un NAS fait maison.

3 J'aimes

Tout à fait d’accord !
Avec la liste détaillée du matériel qu’a fourni @Fanch, et une image du disque une fois le système en place, je pense qu’il sera assez simple pour tou-te-s de se fournir en bilig.

3 J'aimes

En semblable open hardware avec port SATA natif assemblé aux US, les olinuxinos.

J’utilise ça chez-moi depuis trois-quatre ans déjà (avec une vrai debian officielle dessus), pas de downtime encore.

…Et en cherchant le lien, je viens de voir qu’ils vendaient des bundle, c’est nouveau ça : https://www.olimex.com/Products/OLinuXino/Home-Server/open-source-hardware (probablement qu’ils ont fait ça suite au phénomène « brique internet » qui utilisait les A20 LIME)

Intéressant, mais probablement insuffisant : 1 Go DDR3 vs 4 Go DDR4, et 1 vs 4 ports SATA dans la solution construite par @Fanch.

Tu t’en sers pour quoi, chez toi ?

Serveur web (j’ai un dolibarr d’entreprise, un blog statique, un partage de fichier codé avec mes pieds), mumble, mariadb, partage nfs local, seedbox torrent et ssh pour l’accès of course. J’avais fait un petit article : Otyugh | Installer debian sur olinuxino-A20-lime

Vu que où j’habites, les débits sont de max 150Ko/s up et 300Ko/s down (qu’on partage à 3 dans la maison), du coup ça me permet de profiter d’internet sans pleurer du sang dès qu’un fichier est un peu gros. J’ai par exemple un scrip youtube-dl qui suit et télécharge beaucoup de chaînes vidéos après minuit (avec un limit-rate pour ne pas saturer), et le lendemain j’ai accès à tout.

Amah, 1Go de RAM c’est déjà surdimensionné pour beaucoup de choses que fait un serveur. Je ne vois pas trop l’intêret dans mon cas, je suis très loin d’atteindre le 1Go de RAM alors que j’utilise une tonne ce serveur (tous les jours j’envoie des fichiers dessus ou j’utilise un de ses services :o).
Mais je ne connais pas le type de choses utilisés par billig ni les besoins… S’il faut mettre en cache des fichiers pour les servir plus vite, normalement une disque dur le plus lent possible envoie déjà du 40Mo/s, c’est largement assez, non ?

Je veux dire, il m’arrive de télécharger une ISO ubuntu en torrent sur mon olinuxino, et via le partage NFS, démarrer l’ISO dans une virtualbox, et ça tourne comme si c’était en local, je ne vois pas de différence de débit/réactivité (et j’utilise un ancien modèle d’olinuxino avec un port Megabit, donc limité à 10mo/s)

Par contre c’est vrai que je regrette l’absence d’un deuxième port SATA, c’est le point faible de cette solution. Je fais un backup de temps en temps via le réseau, du coup (mais dans votre cas où y a très peu de MàJ de config/contenu, je vois pas l’intêret d’avoir un backup chaud en permanence, on est plus sur un contenu « froid »).

Que fait ton serveur :wink:

On a plusieurs disques sur la machine.

Ben du coup je serai intéressé de savoir ce qu’il fait ? (je suis curieux aussi ! :slight_smile: )
J’ai tendance à marteller que « un serveur ça demande rien comme ressource » parce que je suis un peu désespéré de voir la démeusure des gens pensant qu’un serveur c’est forcément un monstre de 256Go de RAM pour servir trois pauvres bout de page-perso ! Alors que moi j’ai vainement d’accumulé les services qui me passaient par la tête et je suis pas arrivé à occuper plus de 200Mo en RAM >.< (ce n’est pas une chiffre en l’air, je viens de vérifier)

Ils sont nécessaires ? KISS ! Mais peut-être que c’est extrêmement justifié, je ne peux pas savoir. Mais billig sert surtout de proxycache - et de proxy tout court, non ? ^^’

Je ne peux pas te répondre pour bilig, mais voici les services qui tournent chez moi :

La charge actuelle :

image

Le CPU est un i5-2400 @ 3.10GHz.
Question RAM, quand ça tourne fort, je dépasse les 4 Go occupés (d’où l’ajout de 2 Go supplémentaires en fin d’année dernière).

À titre de comparaison, j’ai un VPS chez OVH (VPS SSD 2 : 1 vCore, 2 Go RAM) qui fait tourner un serveur mail complet (mailu) et une instance nextcloud. Il est quasiment constamment à genoux.

Et le fallback ? Et les backups ? Et le stockage temporaire pendant une install ? Et, et, et ? C’est très bien de dimensionner juste, mais il ne faut pas prendre le risque de sous-dimensionner.

C’est pas tant la quantité de services ou quoi d’important IMHO ; un seul service peut consommer plus que tous les autres - dans mon setup c’est mariadb/deluged qui bouffe 75% de la RAM (et je suis sûr qu’on peut configurer un serveur web à bouffer des gigas de ram sans problème si on voulait, c’est un choix après).

Le choix d’outil, de type d’usage, de quantité d’utilisateurs… C’est ça et seulement ça qu’il faut évaluer. On peut pas y aller à la pelle, si ? x) (ou alors oui, il faut sans cesse surdimensionner)

Oui ben, cas par cas, hein. Faut connaître l’usage et où sont les bottlneck problématiques. Mais mon àpriori c’est qu’un backup via le réseau, fonctionner comme proxy, ou partager des images d’ISO, c’est pas forcément beaucoup de calcul ou de stockage (ça peut l’être, mais je sais pas si l’intêret qualitatif serait grand, c’est le genre de truc qu’il faut avoir testé en situation en réelle pour dire à priori). …Et de toute façon à la fin des fins c’est celui qui fait qui devrait choisir son matos, j’ai rien à redire là-dessus :stuck_out_tongue:

Moi tout ce que je peux dire, c’est que dans mon usage personnel, avec des outils minimaliste, l’olinuxino est déjà surdimensionne ! Mais c’est clair que si je voulais créer mon CHATONS, nope nope nope.

Merci @Otyugh, c’est vrai que ces cartes aussi sont sympa, et ça m’a permis de rebondir sur…
Une bête carte PCIe SATA. Ca vaut rien en plus - je parle de la carte, pas du bilan carbon de transport. C’est un bonne piste.

Sur bilig, on pouvais espérer fait tourner n’importe quoi, genre des serveurs Counter Strike, du transcoding de flux vidéo ((webcam)…
Sauf que bilig n’est pas fiable. Dans 99% du temps, on en a besoin pour :

  • squid (cache disque surtout)
  • dépot http d’iso et de dépot pour plusieurs distrib/version
  • serveur TFTP (PXE)
  • un script pour squid qui réécrit les URL vers les dépots de bilig (suspendu pour l’instant)
  • du IP masquearade sur iptables

Voilà, je crois que c’est tout pour le principal, en annexe on trouve :

  • zabbix agent
  • openvpn-client
  • serveur ssh
  • serveur dns (forwarder)
  • dhcpd

On est à moins de 2Go d’après le monitoring. Partir sur 1Go passerais, mais cela me semble un light si on veux bien faire fonctionner squid. On a plusieurs disques car on est pauvres. Un seul disque d’un To ne suffit pas. (ça sert d’excuse aussi pour répartir ce qui est du cache, des données de stockage - ISO, dépot, sur plusieurs devices pour ne pas plomber avec les IO de squid…)

Fanch

1 J'aime

J’ai un 2 To à filer. Il a un paquet d’heures au compteur, donc je l’ai retiré de mon serveur. Mais pour du temporaire comme du cache, il peut faire le taf en intérim ?

Yep, ça peut être pas mal, je sais plus trop ce qu’il y a dedans autjoud’hui, je crois que c’est 1To + 2To. On gagnerais un 1To, ce qui serait très pratique pour les sauvegardes de dernières minutes.

À noter quand même : de mémoire il a presque 80 000 heures. Le rapport SMART était bon cela dit.

Ha oui, ok.
Plus de 9 ans de fonctionnement quand même ! Bravo !

Sobriété technologique !