Linux Quimper

Firefox 66 : blocage (partiel) de la lecture automatique et support de Windows Hello

(l'homme réparé) #1

Mozilla prévient depuis des mois : Firefox va progressivement durcir le ton face aux nuisances en tous genres, qu’il s’agisse de pratiques publicitaires ou d’astuces permettant aux sites de gonfler leurs audiences. Mais Firefox 66 ne se limite pas qu’à cela.

La feuille de route diffusée il y a tout juste un an par la fondation Mozilla était claire : les mois à venir devaient être sous le signe d’une plus grande attention vis-à-vis de ce qui peut gêner l’utilisateur ou lui nuire.

Il faut dire qu’entre les évolutions d’Apple en la matière (via ITP), la montée en puissance de Brave et Google qui est toujours ultra-majoritaire, les temps sont durs pour Firefox qui doit apprendre à se démarquer et séduire à nouveau les internautes. Ainsi, de nouveaux paramètres de blocage du pistage ont été récemment introduits dans le navigateur.

Ils doivent être progressivement renforcés, Firefox 66 enfonçant le clou sur certains points. Il faut néanmoins continuer d’user d’astuces pour être complètement tranquille.

La lutte (partielle) contre la lecture automatique

La semaine prochaine, une mise à jour activera le blocage de la lecture automatique des pistes audio et des vidéos par défaut. Ainsi, tant que l’utilisateur n’aura pas explicitement demandé la lecture, elle ne pourra pas démarrer.

Il sera bien entendu possible d’ajouter simplement un site à une liste d’exceptions, pratique pour des services de vidéo en ligne. Il y a tout de même une limitation de taille à cette « protection » : si la lecture se fait avec le son coupé, le navigateur laissera passer la lecture automatique.

Malheureusement, il ne semble pas prévu de pousser plus loin les options, la permission liée à cette fonctionnalité se nommant « Empêcher la lecture automatique de contenus sonores ». Heureusement, il existe un paramètre dans la page about:config pour obtenir le résultat voulu, bloquant même les éléments mis en sourdine : media.autoplay.allow-muted .

Autre « point noir » : le blocage de la lecture automatique fonctionne lorsque l’on accède directement à une page, comme une vidéo YouTube par exemple, mais pas si on navigue sur le site auparavant. Là aussi il suffit de modifier un paramètre pour contourner le problème : media.autoplay.enabled.user-gestures-needed.

Les deux doivent être placés sur false . Espérons qu’il ne s’agisse que d’une situation temporaire et que Mozilla profitera de prochaines mises à jour aller encore un peu plus loin.

Windows Hello supporté

Autre nouveauté appréciable : le support de la fonctionnalité de sécurité de Windows 10, Hello. Celle-ci permet pour rappel d’utiliser les périphériques de la machine pour activer une connexion sans mot de passe à travers la reconnaissance faciale, d’empreintes, etc.

Déjà exploitée pour le compte Microsoft au sein d’Edge, Firefox peut à son tour en profiter. Logique, puisque le tout repose sur des standards établis par l’alliance FIDO et le W3C.

Plus pratique, plus rapide

Les développeurs ont également amélioré l’expérience utilisateur sur plusieurs points, comme lors d’un scroll où l’utilisateur ne devrait plus rencontrer de soucis lors du chargement d’images ou de publicités.

La recherche permet de trouver directement un onglet déjà ouvert plus tôt sans que l’on ait à taper le caractère « % ». En navigation privée, une large barre de recherche est désormais affichée par défaut lors de l’ouverture d’un nouvel onglet, avec le moteur que vous avez choisi (Google par défaut).

  • Firefox 66

Firefox 66

  • Firefox 66
  • Firefox 66
  • Firefox 66

Les extensions se reposant sur des fichiers JSON pour le stockage de leurs données, c’est du passé. Afin d’améliorer les performances, une base IndexedDB est désormais utilisée, entre autres améliorations. Le nombre de processus dédiés au contenu est également doublé, passant de quatre à huit.

Si Mozilla indique que les pages d’erreur des certificats ont été repensées pour être plus claires, il faut toujours cliquer sur « Avancé… » pour décider de passer outre. Un clic peu nécessaire, surtout que ces erreurs sont courantes pour ceux qui utilisent des services web sur leur réseau local via une IP. Heureusement, on peut désormais poursuivre directement, sans avoir à cocher une case d’ajout d’exception.

Vous retrouverez tous les détails dans les notes de version.

Et ensuite ?

Pour le moment, la roadmap 2019 ne semble pas avoir été publiée. On devrait sans doute en savoir plus d’ici l’été. L’actuelle continue de préciser que quatre projets doivent être bouclés d’ici là.

WebRender, qui doit fluidifier les applications web via l’accélération graphique, débarquera ainsi dans Firefox 67. Puis ce sera au tour de l’outil de recommandation de fonctionnalités, qui analysera le comportement de l’utilisateur pour lui suggérer des options à modifier ou activer.

Sur le terrain de la mobilité, c’est Fenix qui est attendu et doit renouveler l’expérience des utilisateurs sous Android. Les développeurs auront, eux, droit à un nouveau panneau d’analyse des Service Workers dans le courant de l’année.

0 Likes

(Michel) #2

Il était temps que ces nuisances publicitaires ou non soient châtrées “par défaut”.
Ces vidéos qui démarrent dès le chargement de la page, avec un son réglé pour celui d’avant… ou ces vidéos qui démarrent impromptu quand on descend dans la page. Ou ces bavardages dont je ne trouve pas le lieu d’arrêt, etc.
Tout ça gêne la concentration : je suis un lecteur, et même ancien. Si je veux de la vidéo, ce sera avant ou après, pas pendant la lecture d’un article.
Je ne veux pas de distraction.

Autre gêne, plus mineure : les articles truffés de “tweets”. Qu’ils soient en français (vachement rare !) ou en anglais, je les saute pour lire le texte. Ils ne m’apportent rien de plus.Je n’ai pas de compte tweeter, faut-il le préciser ?

0 Likes