Linux Quimper

JFL2010 27 septembre inauguration

(l'homme réparé) #1

Le lundi 27 septembre vers 18h30 lors du lancement des JFL2010 et de l’inauguration de l’expo par Bernard Poignant, maire de Quimper, il faudra que le représentant de Linux Quimper fasse un petit speech. Si j’ai bien compris je n’échapperai pas à cette corvée
Voici donc un premier jet

Bonsoir Monsieur le maire Bonsoir Mesdames Messieurs Merci aux conseillers municipaux de Quimper et des communes environnantes d'avoir accepté notre invitation Merci aux partenaires de ces JFL2010 d'être présents et d'avoir consacrer de leur temps pour que ces journées puissent avoir lieu

Pour ma part je représente Linux Quimper

Linux Quimper : groupe informel d’utilisateurs de logiciels libres dont GNU/Linux, Le Système Libre !

Pourquoi ces JFL2010 ?
Nous avons participé l’année dernière à la première édition de ces Journées Finistériennes du Libre qui était organisée à Brest par Finix, un autre groupe d’utilisateur de logiciels libres, qui fêtait par la même occasion ses 12 ans d’existence .

A la suite de ces journées, Finix nous a proposé d’organiser la seconde édition à Quimper, ce que nous avons accepté

Nous n’avions pas la longue expérience de Finix, Linux Quimper a été créé que fin 2006, et nous n’avions animé que des install-parties. Nous ne nous sentions pas la capacité ainsi que l’envie d’organiser un événement bloqué sur trois jours dans un même lieu comme Finix avait pu le faire à Brest

Nous avons donc pensé qu’il nous serait plus facile d’organiser un événement autour du logiciel libre en passant des partenariats avec d’autres associations, des établissements d’enseignement et des collectivités locales.
Il en découlait qu’une grande liberté dans le temps et les lieux devait être laissé à nos futurs partenaires

Pour ce faire, nous avons révisez nos fondamentaux sur le Logicel Libre et nous avons pris nos bâtons de pèlerin. Nous pensions que comme le père Maunoir dans les années 1600 nous allions parcourir la Basse Bretagne pour évangéliser les utilisateurs de logiciels propriétaires, sans bien sur la nécessité de passer par la chapelle de Ti Mamm Doue pour y recevoir la grâce de parler breton.

Grossière erreur ! Nous, les experts en système libre ! Nous, les geeks murmurant à l’oreille des PC ! Nous, les fondus de la ligne de commande ! Nous étions NoLife. Nous découvrions que le monde autour de nous avait adopté le logiciel libre aussi vite que nous.

Oui ! que ne fut pas notre surprise lorsque nous avons rencontré des enseignants qui nous ont parlé de PGI libres (progiciel de gestion intégré), de Linux embarqué dans l’industrie, de création graphique ou sonore utilisant des logiciels libres ou encore Monsieur Bernard Poignant promoteur du logiciel libre au sien du Parlement européen

Il a fallu se rendre à l’évidence pas besoin d’expliquer, pas besoin de convertir, pas d’apostasie en vue ! Il nous restait une petite possibilité de se rendre utile en devenant le haut-parleur d’un mouvement en marche, en rassemblant les expériences, en mettant à jour les demandes

Ces Journées Finistériennes du Libre seront donc pour Quimper et la Cornouaille non pas une découverte du Libre mais une mise en lumière des expériences, des savoirs, des savoirs faire, des talents

Qu’aurons nous ?
Des conférences sur les logiciels libres bien sur mais aussi sur Internet
Des ateliers liés à la création numérique que ce soit musicale, graphique ou vidéo
Des présentations d’utilisations concrètes de logiciels libres que ce soit dans la gestion, l’industrie, le web ou la géomatique
Deux install-parties où les membres de Linux Quimper se retrouveront dans leur élément
Des formations sur le système GNU/Linux et quelques logiciels libres bien connus comme Firefox et Thunderbird
Nous aurons aussi une table ronde où des professionnels de l’informatique viendront débattre des métiers du Libre et de leur viabilité
Ils nous restent à découvrir cette exposition où nous avons essayé de rassembler des informations sur les logiciels libres en général et sur les applications libres les plus connus, les plus utilisés et les plus utiles pour le grand public.
Il y a aussi quelques ordinateurs prêtés gracieusement par des entreprises locales qui sont mis à la disposition du public pour lui permettre de tester le système GNU/Linux sous diverses distributions et les nombreux logiciels libres qui sont pré-installés

Une dernière remarque au sujet du genre du logiciel libre. Une seule femme sur une vingtaine d’intervenants lors de ces JFL2010 ! Nous sommes aussi mauvais que les 6% de femmes dans le logiciel libre. Libre et femme serait-il incompatible ? Non il semblerait que ce soit plutôt les métiers scientifiques et l’informatique en particulier qui fassent barrage. Cela aurait pu faire l’objet d’une conférence mais pour entendre un homme parler de la situation des femmes, je ne pense pas que nous aurions fait avancer le débat et apporter des solutions adaptées

(vincent) #2

Joli troll, René !